?~~~ gigiのブログ ~~~?

- あこがれのかの国のベールがはがされていく学びの日々 -

新学期! フランスのランドセル事情 Cartables

新学期を迎える9月、ランドセル選びはフランスの子どもたちにとっても一番楽しく大事な問題です。色やキャラクター、機能にいたるまでなかなかうるさい子どもたち。
日本のランドセルに比べればまだまだ安いけれども、親にしてみれば安くて丈夫で長持ち、雨にも強いことが必須条件。
デザインはフランスのようでも実は作られるのは大半が中国なのは、他の製品と同じく、番組ではその製作過程が追跡されます。


画像(images)を見ながらなので大体の意味と流れはわかりますが、言葉を正確に聴き取るのは至難のわざです。特に今回は鞄の出来具合いを細かくチェックする場面がありますので、専門的な縫製の用語や表現がでてきます。
めんどうな用語も想像をはたらかせてみると意外に愉しく、添削してもらってなあるほどと納得する瞬間も愉しみです。


ディクテがむずかしいのは、知らない言葉や表現があることに加えて言葉が呑み込まれている(avalé)ことが多いこと、聴き取りにくいですね。今日はその辺をしっかり添削(corrigé)していただいたので、載せてみたいとおもいます。


耳に自信のある方、ぜひ試してみてください!!


Cartables, que valent-ils?
http://www.francetvinfo.fr/france/rentree/cartables-que-valent-ils_1600625.html


Fille : « Il y a aussi une poche là, on peut faire rentrer notre prénom. »


C'est l'objet star de la rentrée, indispensable aux écoliers: à roulette, à dos, rétro ou coloré.


Garçon: « J'aime bien les couleurs, j'aime bien le petit tigre et il y avait beaucoup de fermetures. J'aime bien quand y'a pas les roulettes. »
Homme: « Faut vraiment que ça soit solide sinon on va pas payer deux sacs pour une seule rentrée scolaire. »


En rayon, des dizaines de modèles de 5€ à plus de 60€. Pourquoi de tels écarts de prix? Où et comment sont fabriqués ces sacs?
Cette société au coeur de Paris est spécialisée dans les cartables.
 « Ce qui serait bien, c'est de faire les tendances françaises d'un côté et les tendances rétro de l'autre »


Première étape: la création.


 « On va chercher dans les magazines toutes les inspirations du moment. Donc il va y avoir les différentes formes qui sont d'actualité, les finitions et les bons « mix/couleur »


La tendance pour cette rentrée; bleu, jaune et camel pour les garçons. Rose et violet pour les filles. Côté matières premières, ces designer se sont tournées vers l'Asie.
 « Le critère numéro 1 était d'avoir un tissu robuste et imperméable.
 On trouve pas les tissus en France?
 C'est beaucoup trop cher. Et si nous voulons avoir un rapport qualité/prix intéressant, nous sommes obligées de chercher les tissus en Chine.»


La suite de passe sur écran. Tout est fait sur mesure pour ces cartables hautes gammes: choix des couleurs, largeur et hauteur des accessoires.
Autre produits conçus dans le bureau d'à côté, les sacs vendus en hypermarché dont beaucoup aux couleurs de célèbres personnages. Une façon de doper les ventes.
Seules conditions imposées par les détenteurs des droits: respecter à la lettre des règles graphiques.


 Il y a des restrictions effectivement sur certaines poses, notamment sur la Reine des Neiges. Donc par exemple vous voyez... donc c'est des positions qu'on n'a plus le droit d'utiliser dans la charte. »


La partie made in France s'arrête là. Pour la suite, direction la Chine. A 1900km de Pekin, Quanzhou, première ville économique de la province du Funjian. C'est dans cet atelier que sont fabriqués les cartables hautes gammes conçus par nos designer français.
Tous font d'abord l'objet de prototype. Les matières utilisées, notamment du cuir et des textures imperméables. Objectif: mettre au point les produits voulus par les clients.


 « ça c'est une machine un peu spéciale qui permet d'envelopper proprement et de mieux cacher les bordures. »


Un employé pour la coupe, un autre pour la couture et l'assemblage. A l'arrivée, compter un peu plus d'une journée de travail pour un sac.
La grande usine, la voici, 300 employés payés 400€/mois, c'est près de quatre fois moins qu'en France. Les tissus sont testés, puis découpés à la machine. Chaque employé fait un sac de A à Z. Les modèles s'enchaînent, ce qui compte ici, tenir la cadence.


 « Chaque année, on peut produire ici un million et demi de sacs pour un chiffre d'affaires d'environ 7 million d'euro. »


Les clients de cette usine, des américains et des européens dont 15% de Français, les plus exigents selon le patron.
Aujourd'hui, presque tous les sacs vendus en France avec ou sans marque sont fabriqués en Asie. Il suffit de lire les étiquettes pour le constater.


Alors au final que valent tous ces cartables?
Pour le savoir, nous avons apporté à une cordonnière quatre modèles à des prix différents. Lester, gratter, elle les a oscultés de près. Côté solidité, tous sont plutôt bien notés mais il y a des points faibles.
D'abord celui à 10€:
 « Il est quand même assez costaud. On peut tirer dessus, on peut le manipuler. Par contre, dès qu'on le manipule, on a une odeur assez forte des produits chimiques qui ont été faits pour décorer le cartable. Même en le touchant. C'est vrai que ça sent aussi sur les mains... ce que je conseillerai pas pour les enfants enfants. »


Pour le second à 25€, un gros bémol, les fermoirs :
 « A force de les manipuler, comme ça reste du plastique, le fermoir lui finit par avoir une usure et les ressorts ne fonctionnent plus à long terme. Donc là, après pour le coup, on est obligé de les changer.
 Et ça vaut cher?
 Et on est à peu près dans les 40€ pour changer les deux fermoirs sur le cartable. »


Sac numéro 3, le problème majeur, le tissu intérieur:
 « Ils ont attaché la doublure sur les rivets et dès que le poids va être à l'intérieur du sac, tout le tissu va partir vers le bas et venir se déchirer au niveau des rivets ici »


Enfin le modèle en coton à 95€:
 « Au niveau de la matière première, on est dans un produit un plus noble que sur les trois précédents et sur chaque finition de couture, donc sur les points lesquels on risque d'avoir des déchirures, ils sont rivetés sur tout le long. »


Seul point faible pour ce cartable, il n'est pas imperméable mais c'est pourtant celui que notre experte a choisi, plus solide, plus fonctionnel, il devrait résister plusieurs années.



×

非ログインユーザーとして返信する

あと 2000文字

※は必須項目です。